Féria
Header
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

« Broken Chessboard - Adjarald. » Envol141

Partagez | 
[M.A.T.R.I.C.U.L.E]
[E.n.v.o.l.1.4.1]

[N.A.d.j.a.r.a.l.d.-.A.u.r.i.o.s]
[F.e.m.i.n.i.n]

[I.n.d.e.t.e.r.m.i.n.e]
[D.o.p.p.e.l.g.a.n.g.e.r]
[A.c.t.i.f.-.P.a.s.s.i.f]

______________________________________________

[F.O.R.M.E.S]
[N.o.r.m.a.l.-.R.e.v.e.s.-.C.a.u.c.h.e.m.a.r.s]



[C.A.R.A.C.T.E.R.E]
[T.o.u.r.m.e.n.t.e.e]

[M.e.f.i.a.n.t.e]

[F.r.o.i.d.e]
[P.e.u.r.e.u.s.e]
[R.e.v.e.u.s.e]

___________________________
    {- Nous sommes parfois contraint à trouver de la joie dans nos tourments, pour ne pas nous laisser submergé par la douleur de notre existence.]

Adjarald, n'apprécie pas vraiment la nature de son espèce ni la réalité de sa nature. Alors elle s'enferme dans ses rêves pour mieux se sentir vivre. Mais cela ne suffit pas les gens n'aiment pas se genre de créature. Sans cesse rejetée par les autres hormis sa mère et sa sœur, elle mène donc une vie passive et laissée à l'abandon. Ne voyant jamais le bon côté des chose et juste la face noire. Peut-elle retrouver un seul jour la lumière ?
L'image qu'elle possède d'elle même n'est pas de plus joyeuse, elle ne voit que le côté du monstre vivant la nuit et pas sa part d'Humanité. Il lui arrive même de déprimer à cause de ça.
Elle est aussi relativement fragile mais elle ne craint rien, si elle est en danger elle sait que sa sœur arrivera au grand galop pour faire fuir la chose qui la menace, et vous n'aimeriez pas voir un doppelgänger en colère.
De part sa nature elle possède un esprit vif et aiguisé, un calme hors du commun - si elle est bien lunée -, et une ruse digne d'un renard, elle arrive souvent à se tirer des situations demandant des capacités intellectuelles.
Elle reste très méfiante vis à vis de tout ce qui ressemble de près ou de loin à un humain. Il suffit bien souvent d'un malheureux geste, d'une parole trop blessante pour la faire s'enfuir au triple galop. D'une sensibilité hors du commun, il lui arrive de verser des larmes pour un seul regard, cependant elle ne s'énerve qu'en de très rares occasions, mais si elle le fait attendez-vous à de très violente représailles après avoir fait mine de charger si la personne ne comprend pas. C'est ça aussi être un Doppelgänger : avoir une force, des colères hors du commun et ne pas avoir peur du sang et de la mort.

Quand ses instincts se réveille elle est froide, distante et très arrogante, voir même des plus insupportable. Elle peut se jeter sur la première qu'elle croise pour le simple plaisir de mettre quelqu'un en pièce, ou par attaque redirigée. Il faut savoir un autre chose : elle ne lâche jamais l'affaire tant qu'elle peut bouger, ou bien que la personne visée n'est pas mise en pièce ou tout simplement morte.
Elle sait aussi comment attirer son futur repas, alors prudence.

[P.H.Y.S.I.Q.U.E]
[S.i.m.p.l.e]

[E.l.e.g.a.n.t.e]

___________________________
    {- J'ai mis des roses pour la douleur, des plumes pour les envies, des tatouages pour l'histoire, du poison contre l'oubli et les clés pour ouvrir les portes du cœur.]
Quel effet fait-elle sur les commun des mortels ? On ne la veut que par pitié, on a envie de protéger cette gamine à l'air absent, au visage cerclé de cheveux noirs, longs et lisses. Cette fille rêveuse aux yeux bleus ou verts souvent trempés de larmes, leurs couleur variant en fonction du jour ou de la nuit. L'apparence sombre, maladive et maigre de son corps en fait frémir plus d'un quand le jour est là.
On remarque assez aisément son bras gauche noirci par le poison et le tatouage, une serpent enrouler autours d'une clé sur son avant bras; Il sert à limiter l'avancer du poison.
Elle porte le plus souvent une robe noire avec des touches de bleus. Elle attache souvent un trousseau de clés en or à sa taille.
Le soir elle devient une autre personne, une fille au allures propres à la noblesse des salons, le regard doux, un vague sourire à ses lèvres. On envie cette fille qui semble venir d'une autre époque, s’intéressant aux sujets de conversations de tout les genres mais rarement politique, ce n'est pas l’affaire des femmes.

Le jour si elle n'a pas envie de supporter les milliers de regards sur elle, elle préfère l'apparence d'un cheval noir, au crins longs et fins. Au style purement baroque. Aux allures plaisantes,vives et d'une beauté sans pareil. Des muscles fins parfaitement ciselés sous sa peau. Des pieds surs et solides. Cependant au regard apeuré ou bien douloureux, il est dur pour un Doppelgänger de s'attacher à une forme. La douleur l'a fait même saigner des yeux, naseaux et bouche.
La nuit quand elle s'introduit dans l'esprit des gens pour le parasiter, elle prend l'apparence d'un cheval gris pommelé avec une jolie raie de mulet. Une jambe blanche avec au bout un sabot noir, trois noires avec des sabots argentés. Des crins légèrement tressés bruns. Les épaules, le nez et le poitrail d'un gris plus sombres. Le profil typé arabe surmonté de splendides yeux émeraudes, avec malheureusement toujours cet air apeuré et douloureux et sans sang qui coule de ses yeux, naseaux et bouche.
Quand elle s'apprête à dévorer quelqu'un ou à se défendre, sa mâchoire s'ouvre en grand, jusqu'à la fin de l'os de la mâchoire, lui permettant une meilleure prise sur sa victime, son cou aussi s'ouvre dévoilant une partie de son appareil respiratoire. Un étrange voilà sombre de brume ou de fumée sort de sa gueule grande ouverte prête à déchiqueter le malheureux.

[R.E.T.R.A.C.E]
[E.n.f.a.n.c.e] &
[M.e.n.s.o.n.g.e.s]

___________________________
    {- Faites que nos rêves dévorent notre vie afin que la vie ne dévore pas nos rêves.]


Je ne me souviens pas réellement de quoi que ce soit de mon passé, comme malheureusement beaucoup d'entre nous, si ce n'est que l'ombre d'un mensonge planait sur la vie de rêve que je menais avec ma mère et ma sœur. Les paroles affolées de la jolie blonde au nom de prison qui avait peur de ce qu'elle devenait et de ce que j'avais à subir pour être plus forte, de la tranquillité de la mère alors que sa fille subissait d'horribles hallucinations. C'est dans ma tête m'avait-elle dit un jour, oui c'était dans ma tête ça ne faisait pas l'ombre d'un doute, mais c'était aussi réel. Nos propres pouvoirs nous empoisonnaient la vie, nous rendant méfiantes et nonchalantes. Il n'y a que la lumière qui peut nous atteindre, oui ça c'est une vérité. Mais il y a aussi nous même. C'est un mal insidieux qui se glisse sous notre peau et empoisonne notre sang, provoquant des douleurs incomparables. J'ai souffert ainsi quand je me suis transformer pour la première fois, une créature belle et élégante, cachant le plus mauvais des serpents.
Nous sommes un peu comme des icebergs, la face belle, magnifique et attirante, et l'autre celle qui se cache pour frapper encore et toujours plus fort. Je me demande quelque fois si nous ne sommes pas là simplement pour semer la souffrance et le sang sur notre sombre route. En tout cas c'est ainsi que les autres peuples nous voient.
Je ne sais pas vraiment ce qui fait ça, ni le rejet qu'ont les gens alors que nous ne sommes que des humains, certes différents mais humains quand même. Un Vampire tue quelqu'un ok.. C'est normal. Un Doppelgänger fait la même chose tout de suite, plus aucune porte ne s'ouvre et les esprits demeurent méfiants et n'hésitent jamais à faire bruler quelques innocents.
Chaque jour se surprenais l'ombre d'une dispute future en entendant ma mère parler à elle-même :
- Tu es étrange.. J'envisage de te quitter si tu deviens trop insistant. Mais même si tu ne semble pas pouvoir vivre sans moi, tu n'as jamais oser franchir la ligne que tu t'étais imposé à toi-même. Tu semble pourtant n'avoir d'yeux que pour moi.. Et pourtant personne ne s'y reflète. J'ai vraiment apprécier passer du temps avec toi. Et pourtant, en même temps je sens une vague de ténèbres affluer vers moi. J'ai enfin compris à quel point les autres sont méprisables ainsi que d'être devenue sensible à la véritable beauté. J'aime ce monde.. Des sentiments gardés en moi depuis tant de temps.. J'étouffe.
- .

 
« Broken Chessboard - Adjarald. » Envol141
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Earthquake Relief Where Haiti Wasn’t Broken
» I WALK THIS EMPTY STREET ON THE BOULEVARD OF BROKEN DREAMS - 20 JUILLET, 18H34
» « Boulevard of Broken Dreams »
» Broken Wolves PV Tybalt
» narcisse sauvage || boulevard of broken dreams. [21/10]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG World :: Postes Vacants-
Sauter vers: